Élection FIF: le nouveau patron du Burida tacle les anciens joueurs

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

Les élections à la FIF, le critique Tiburce Koffi s’en mêle. Dans une longue lettre, le nouveau Président du Conseil de Gestion du Burida, Tiburce Koffi n’a pas manqué de dire certaines vérités aux anciennes gloires du football ivoirien.

Les élections à la FIF version 2020, suscitent de vifs débats et des réactions dans toutes les couches de la société. Les hommes de culture, également, ne sont pas en marge de l’actualité de la Maison de Verre. 

Le nouveau Président du Conseil de Gestion du Burida, Tiburce Koffi, comme à son habitude, s’est exprimé sur un sujet de l’heure dans son pays. L’écrivain et ex-journaliste ivoirien s’est prononcé sur les prochaines élections à l’instance du Football Ivoirien.
Dans une lettre ouverte, l’homme de culture n’a pas manqué de dire certaines vérités aux anciennes gloires du football ivoirien : « Comment les grandes figures du football ivoirien ainsi que d’anciens coéquipiers de l’ex capitaine de notre équipe nationale, en sont arrivés à coaliser contre lui », s’est interrogé le nouveau Président du Conseil de Gestion du Burida, « Je crois qu’au-delà de toute exégèse sur l’achat des consciences, pratiques courantes dans presque toutes les situations de choix par vote, c’est là une des tares de la démocratie », a taclé l’homme du Burida, « Des relations entre Drogba et ses coéquipiers, qu’il faut trouver les raisons majeures de leur refus de le voir les présider aujourd’hui. Qu’a-t-il bien se passer entre Drogba et ses ex-coéquipiers du temps de leurs randonnées footballistiques à travers le monde pour qu’ils en soient aujourd’hui à ne pas lui accorder leurs voix ? », se demande-t-il avant d’ajouter : « Plus qu’hier, le foot est aujourd’hui un business très florissant ainsi qu’un haut lieu de trafic d’influences ? Nos anciennes gloires, ont-elles réellement pris conscience des enjeux de cette élection ? … Il s’agit de la CI messieurs et non pas de vos egos. Oubliez ce que Drogba a pu vous faire endurer comme frustration et faites de lui le Président de la FIF. Ça serait à votre honneur de voir l’un des vôtres siéger enfin dans la maison de verre de Treichville », a signifié Tiburce Koffi. Par Enzo Dia