COVID-19 : Les Promoteurs de spectacles chez le Ministre

Vibe Radio

Facebook Email Print Twitter Addthis Addthis

Les Promoteurs de spectacle étaient les hôtes du ministre de la Culture et de la Francophonie. Avec à leur tête leur Président, Victor Yapobi, les promoteurs de spectacles ont eu des échanges cordiaux avec Mme Raymonde Goudou Koffi.

L’univers des spectacles en Côte d’Ivoire est totalement sinistré du fait de la crise sanitaire liée au Covid-19. Devant ce triste constat, une importante délégation de l’APROSCI (Association des Promoteurs de spectacle en CI), conduite par son premier responsable, Victor Yapobi s’est rendue au ministère de tutelle, où ils ont été reçus par le ministre de la Culture et de la Francophonie par intérim, Raymonde Goudou Koffi.

Cette association forte de 132 membres qui réunit les organisateurs professionnels de spectacles et de l’événementiel en CI, en appelle au soutien de L’Etat en cette période difficile de la pandémie du COVID-19 qui a manifestement asphyxié le secteur depuis plusieurs semaines. Eu égard au cri de cœur des acteurs de ce secteur, Mme le Ministre Raymonde Goudou Koffi a tenu à exprimer le soutien du gouvernement : « Nous, on est prêts à vous accompagner pour renforcer ce que vous avez déjà mobilisé. Je voulais vraiment vous encourager pour vous dire Yako en tout cas pour les désagréments que cette crise sanitaire cause à chacun de nous ici », a-t-elle dit avant d’indiquer : « Plus vite, nous nous en sortirons en respectant les mesures barrières et plus vite nous pourrons vraiment retrouver nos salles de spectacles », a fait savoir Mme le Ministre. 

Tout en remerciant la première responsable de la culture en Côte d’Ivoire pour la réception à leur accordée en cette période, le patron de l’Association des Promoteurs de spectacles, Victor Yapobi n’a pas manqué de d’évoquer l’ampleur de la situation : « Comme vous le constatez, on ne peut plus faire de spectacles en Côte d’Ivoire du fait de l’interdiction de plus de 50 personnes. En dehors des spectacles, nous avons beaucoup qui travaillent dans ce milieu… Ce sont des emplois directs et indirects que nous gérons au quotidien », a confié M. Victor Yapobi. Par Enzo Dia